CURES THERMALES

CURES THERMALES

Quelle prise en charge pour les patients ?

 

Prescrites par un médecin, les cures thermales permettent de traiter une affection par les eaux minérales naturelles des sources thermales et leurs produits dérivés . Cet aspect curatif est reconnu par le régime obligatoire d’Assurance maladie, qui les prend en charge, à la différence des thalassothérapies.

La cure thermale est prescrite dans le cadre du traitement d’une maladie chronique relevant de l’une des 12 orientations définies par l’Assurance maladie, parmi lesquelles la dermatologie, les maladies cardio-artérielles ou encore la phébologie.

En raison de cet aspect curatif, les frais peuvent être pris en charge par le régime obligatoire d’Assurance maladie. Selon les garanties souscrites, votre complémentaire santé peut intervenir en partie, sur les frais restant à votre charge.

Pour info : le forfait de surveillance médicale est remboursé par le régime obligatoire à hauteur de 56€ pour un médecin conventionné et de 4,80€ pour un médecin non conventionné. Le FORFAIT THERMAL est remboursé à 65% d’un tarif forfaitaire conventionnel variable.

La demande :

Un patient peut bénéficier d’une cure par année civile pour une même affection. Une demande de prise en charge doit être effectuée au préalable. Le médecin traitant complète le questionnaire et choisit un établissement agréé pour l’orientation thérapeutique correspondante. Le patient remplit ensuite le second volet pour bénéficier d’une prise en charge de ses frais de transport et d’hébergement si les ressources de son foyer pour l’année précédente sont inférieures à 14.664,38€. Le patient envoie ensuite le document et justificatifs à l’établissement en charge de son régime obligatoire. L’accord de prise en charge est délivré pour la durée de la cure, qui est de 18 jours.

La prise en charge :

Une fois l’accord obtenu, la prise en charge est valable pour l’année civile en cours. Si elle est accordée durant le dernier trimestre, la cure peut être effectuée jusqu’au premier trimestre de l’année suivante ; accordée en décembre, au cours de l’année civile qui suit.

les différents volets de l’accord devront être retournés avec les justificatifs à l’établissement en charge de la gestion du régime obligatoire pour obtenir le remboursement des frais.

ATTENTION : Interrompue, la cure ne saurait être efficace et ne donnera lieu à aucun remboursement du régime obligatoire ou de la complémentaire santé, sauf en cas de force majeure.



D'autres actualités

Les coronavirus constituent une famille de virus, à l'origine chez l'homme de maladies allant d’un simple rhume à des pathologies…
VOIR
Le principe de remboursement par la sécurité sociale ne change pas. Elle interviendra toujours en pourcentage de la base de…
VOIR
L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande aux adultes de 18 à 64 ans de pratiquer au moins 150 minutes…
VOIR
L'activité physique possède de très nombreuses vertus et constitue un excellent moyen de se prémunir contre les maladies chroniques.
VOIR